Après les européennes, la nouvelle stratégie d’Emmanuel Macron

emmanuel macron

Macron a tiré les enseignements de sa surexposition lors de la première partie de son quinquennat.

Ce n’est pas si fréquent. Emmanuel Macron renonce à un engagement de campagne. Celui de réunir une fois par an le Congrès à Versailles. Après deux discours prononcés devant les parlementaires en juillet 2017 et juillet 2018, le président de la République passe la main à son premier ministre. Édouard Philippe prononcera un discours de politique général le 12 juin prochain devant les députés à l’Assemblée nationale. «Le président a déjà tout dit lors de sa conférence de presse de conclusion du grand débat national. Il n’y a pas lieu de reprendre la parole», explique l’un de ses proches.

Place au premier ministre, donc. Il s’agira pour lui de mettre en musique l’acte II du quinquennat en présentant notamment le calendrier des réformes jusqu’à la campagne des municipales. «Le discours de politique général doit permettre de hiérarchiser les priorités», explique-t-on dans l’entourage du chef de l’État. Arrivé en deuxième position lors des élections européennes, à touche-touche …

www.lefigaro.fr