Le MAE d’Azerbaïdjan reçoit l’ambassadeur de Pologne

Le 8 septembre, le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères Djeyhoun Baïramov a reçu l’ambassadeur de la République de Pologne en République d’Azerbaïdjan, M. Rafal Poborsky.

Le ministre des Affaires étrangères Djeyhoun Baïramov a évoqué la coopération de haut niveau existant entre les deux États et a noté que l’échange de visites de haut niveau contribuait au développement de la coopération.

Le ministre Djeyhoun Baïramov a noté la poursuite de la coopération entre les deux États au cours de l’année au milieu de la pandémie et a exprimé à cet égard son appréciation pour l’aide humanitaire fournie par la Pologne dans la lutte contre le COVID-19.

L’Ambassadeur Rafal Poborsky a à son tour transmis les sincères félicitations du Ministre des affaires étrangères de la Pologne Zbigniew Rau à l’attention du Ministre des affaires étrangères Djeyhoun Baïramov. L’ambassadeur a souligné l’importance de maintenir la dynamique du développement des relations entre les deux États.

Les parties ont échangé leurs points de vue sur les questions relatives à la poursuite des consultations politiques entre les deux États, ainsi que sur les opportunités de renforcement des relations dans les domaines de l’énergie, des transports, de l’agriculture, de l’éducation, du tourisme et d’autres domaines.

Le ministre Djeyhoun Baïramov a informé son interlocuteur de la politique d’occupation de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan pendant plus de 30 ans, des activités illégales menées par l’État agresseur arménien dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, de la provocation par les forces armées arméniennes le long de la frontière entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie les 12-16 juillet 2020, ainsi que la politique des dirigeants de l’Arménie au service de l’augmentation des tensions dans la région qui sape le règlement du conflit par des négociations.

L’Ambassadeur Rafal Poborsky a noté que la Pologne était intéressée par la stabilité dans les pays de son voisinage oriental et a souligné que le respect du droit international était une règle fondamentale pour la Pologne.

Lors de la réunion, les parties ont également discuté des autres questions d’intérêt mutuel.