1er Novembre 1954-1er Novembre 2020 Deux avancées historiques L’épopée libératrice et la transformation systémique

L’Algérie célèbre sa fête nationale le 1er novembre de chaque année pour commémorer le déclenchement de la glorieuse révolution réclamée la Déclaration du le 1er novembre 1954 pour retrouver la liberté et recouvrer l’indépendance après 132 ans de colonisation.

L’année 2020 marque le 66ème anniversaire de notre guerre de libération, évènement phare pour l’Algérie indépendante. Il est vrai que le contexte sanitaire nous prive d’une célébration à la hauteur de l’évènement, toutefois, il ne saura pas empêcher la Nation algérienne de commémorer, avec joie et fierté, le souvenir de la lutte de libération que notre peuple a menée pour mettre fin à l’invasion et à l’occupation de notre terre ancestrale.

Cette commémoration est l’occasion de remémorer les épopées de la lutte armée menée, honorablement et courageusement, par notre peuple au prix d’énormes sacrifices, de sang et de larmes. Elle nous offre un moment de méditation, de compassion patriotique et d’expression de gratitude à la mémoire de nos Vaillants martyrs et courageux Moudjahidin, tant ceux qui sont partis que ceux qui sont encore, grâce à Dieu, en vie.

En effet, pendant plus d’un siècle, la doctrine colonialiste s’est heurtée au militantisme et à la résistance des enfants de l’Algérie, hommes et femmes, qui à travers ses révolutions successives, avec courage et héroïsme, a démontré son rejet total et franc de l’occupation et permis la résurrection de la Nation algérienne, après une longue nuit coloniale.

Notre peuple, fort d’une foi inébranlable, a livré un combat acharné contre le colonialisme qui misait sur la pérennisation de sa présence sur sa terre sacrée. Ainsi, le 1er Novembre, est une date gravée à jamais dans le cœur et l’esprit des Algériennes et Algériens. Tous les sacrifices consentis par le peuple algérien ont hissé notre Glorieuse Révolution à l’avant-garde des révolutions des peuples pour la liberté et la dignité.

La commémoration de ce mémorable anniversaire est en réalité une halte hautement significative pour l’encrage de la mémoire à travers les générations successives. Des générations attachées au référent du 1er novembre et conscientes des sacrifices de leurs ainés à la mémoire desquels nous nous inclinons aujourd’hui avec respect et déférence.

Inspirée par leur abnégation, la jeunesse algérienne est animée d’une volonté dévouée pour reprendre leur flambeau et édifier une Algérie nouvelle où se réalisera, par la volonté populaire, l’Etat des institutions et règnera l’état de droit et oû, comme hier, la jeunesse assurera la responsabilité qui est la sienne pour opérer le bond escompté sur la voie de la renaissance globale.

En cette année 2020, la date du 1er novembre a été choisie afin que le peuple marque, une fois de plus, l’histoire de son pays par l’expression de son choix sur un texte de révision de la Constitution, texte fondamental pour le fonctionnement futur des institutions, qui tire ses principes et ses objectifs de l’histoire millénaire de l’Algérie, de la Déclaration du 1er novembre et des revendications populaires légitimes et clairement exprimées.

Le projet qui sera soumis le 1er novembre 2020 par référendum populaire comprend une série de changements profonds dans l’organisation des institutions algériennes, pour assurer, en plus d’autres dispositions nouvelles importantes, un renforcement des libertés individuelles et collectives et un fonctionnement harmonieux, démocratique et transparent de la structure de l’Etat au service exclusif du citoyen et de l’intérêt général.

L’Ambassade d’Algérie à Bakou ouvre son Bureau de vote les 31 octobre et 1er novembre 2020 pour permettre à la communauté algérienne résidant à Bakou d’exercer son droit de vote.

Vive l’Algérie indépendante et souveraine et gloire à nos valeureux Martyrs.