L’Algérie célèbre ce mardi le nouvel an Amazigh

Yennayer 2971

L’Algérie célèbre ce mardi le début du noouvel an Amazigh dit Yennayer. Il  coïncide chaque année avec le 12 janvier du calendrier grégorien. Commémorant le triomphe du roi berbère Sheshonq 1er ( Chachnaq en berbère)et son intronisation pharaon d’Égypte antique en l’an 950 avant J-C, il correspond cette année 2021 à Yennayer 2971

A base d’un calendrier agraire, le nouvel an Amazigh est fêté pour surtout présager une saison féconde et d’abondance. Si les festivités s’accommodent et épousent les us et coutumes propres à chaque région du pays, la symbolique des rituels de la célébration demeure partagée et consiste à accueillir la nouvelle année dans la suffisance, la joie et la convivialité, autour de carnavals, parades, chants et repas copieux.

Un plat particulier s’invite quasiment dans tous les foyers algériens indifféremment, urbains ou ruraux, du littoral, des montagnes, des hauts plateaux ou du Sahara ; le couscous ou seksou en langue berbère. Ce plat qui vient d’être inscrit au patrimoine culturel de l’UNESCO, est servi pour la circonstance avec du poulet fermier, sacrifié pour augurer une bonne nouvelle année.

Décrétée fête nationale depuis 2018, la célébration de Yennayer par les autorités publiques est l‘illustration de la diversite pulrielle du peuple algérien et l’affirmation de sa composante amazigh millénaire, synonyme de liberté, fierté et dignité.

Cette année, la wilaya de Batna, environ 430 km au sud-est de la capitale, Alger, a été désignée par le Haut Commissariat à l’Amazighité, établissement public chargé de la promotion de la langue et la culture berbères, pour accueillir du 09 au 12 janvier 2021, les festivités nationales et officielles de Yennayer 2971.

A Bakou, l’Ambassade d’Algérie qui avait partagé l’an dernier la célébration du nouvel an berbère avec la communauté algérienne résidant en Azerbaïdjan en organisant la cérémonie de Yennayer, a dû renoncer à l’organisation  cet événement de communion et de rapprochement, en raison de la situation sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19. En attendant des jours meilleurs pour un rendez-vous et de nouvelles trouvailles l’année prochaine, Mme l’Ambassadeure Salima ABDELHAK et l’ensemble du staff de l’Ambassade souhaitent une année de santé de joie et de paix pour tous le peuple algérien là ou qu’il soit.

Lmbassade d’Algerie a Bakou adresse ses meilleurs voeux aux peuples du Maghreb qui ont en partage cette tradition seculaire.

Yennayer 2971 ameggaz, asseggas n tezmarth, n tumerth d telwith.