Jérôme Lambert : « Les défits à relever sont très importants »

Pendant plusieurs dizaines d’années l’Azerbaïdjan et son peuple ont été privés d’une partie importante de leur territoire occupée par une force militaire étrangère.
Aujourd’hui, à la suite d’un conflit qui aurait pu être évité si le droit international avait été respecté et les territoires occupés rendus à l’Azerbaïdjan, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, l’Azerbaïdjan a retrouvé la souveraineté de la quasi totalité de ses territoires.
C’est une condition nécessaire pour envisager enfin un avenir normal pour ces territoires durement touchés par toutes ces années d’occupation.
Mais les défits à relever sont très importants. M. Jérome Lambert, député à l’Assemblé nationale française a déclaré dans son intervention en video- conférence au 1er Forum économique international du Karabakh, organisé le 30 juin 2021 par « IMZA » – Union public du support de développement social.
« Pratiquement tout est à reconstruire du fait des destructions massives commises pendant l’occupation et du fait du délabrement de toutes les infrastructures durant des décennies.
La volonté du peuple et des dirigeants de l’Azerbaïdjan est de sortir le plus rapidement possible de cette situation pour montrer au monde entier que le développement doit conduire à une paix durable … pas uniquement fondée sur la victoire militaire mais sur le développement économique et social.
La France et les français saluent cette volonté et l’initiative prise aujourd’hui, qui nous rassemble, permet de l’affirmer haut et fort.
Les entreprises françaises et la coopération française sont présents en Azerbaïdjan – parmi les plus anciennes- et nous souhaitons poursuivre avec votre peuple notre relation et notre travail pour développer un espace de progrès et de paix dans le sud Caucase.
Un modèle de développement à l’image de votre belle civilisation multi culturelle »,- a ajouté M. Lambert.
« Je suis venu participer à ce forum pour vous encourager dans votre volonté et vous dire que beaucoup de forces économiques et politiques existent en France et en Europe pour vous accompagner dans votre volonté de développement, facteur de la Paix dans toute la Région » – a précisé le député de l’Assemblé nationale.