VUGAR MURADOV : TROMPER L’IMAGINAIRE

En Azerbaïdjan, la culture est une priorité, et notamment l’activité créatrice sous toutes ses formes. La peinture notamment, qui s’épanouit dans une multitude d’ateliers que l’on peut découvrir pratiquement à chaque coin de rue de Bakou, véritable ruche de nouveaux talents. Nous nous sommes intéressés ici à trois peintres de renommée internationale, parmi tant d’autres, qui reflètent l’extraordinaire diversité de l’expression artistique azerbaïdjanaise.

Vugar Muradov est considéré à juste titre comme l’un des maîtres de la peinture azerbaïdjanaise. Éclectique, comme celle de beaucoup d’artistes de Bakou, son oeuvre joue avec nos sens. Muradov commence par nous cacher ce qu’il faut voir, avant que l’oeil ne s’habitue enfin aux pièges de son pinceau et nous fasse voir ce qui est caché.

Dans son atelier, tout est propice à l’émotion, jusque dans l’agencement des brosses, l’alignement des tubes. Ses toiles s’impriment dans notre rétine et continuent à nous parler alors que notre regard les ont quittées.