Actualités en ligne

L’Azerbaïdjan participe à la 12e session du Comité intergouvernemental de l'UNESCO

15445999494292445633_1000x669.jpg

La 12e session du Comité intergouvernemental de l'UNESCO pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles a entamé ses travaux à Paris.

L’Azerbaïdjan est représenté à cette session par une délégation conduite par Sevda Mammadaliyeva, vice-ministre de la Culture.

La contribution des Nations Unies aux objectifs de développement durable, l’impact de l’intelligence artificielle sur la créativité, les menaces à la liberté de création artistique et le rôle des femmes entrepreneures dans les industries culturelles devraient faire l’objet d’un échange de vues lors de la session intitulée « Createl 2030 »

La session se poursuivra jusqu’au 14 décembre. /AZERTAC/

Un jeune flûtiste azerbaïdjanais obtient un prix au concours Les Clés d’Or en France

154451847859461521_1000x669.jpg

Le jeune flûtiste azerbaïdjanais Agharahim Gouliyev a remporté un prix au concours international de musique Les Clés d’Or.

La cérémonie de remise des prix des concours internationaux de musique «Les Clés d’Or» organisés en 2018 a eu lieu dans la commune Le Raincy, en région Île-de-France.

15445184795322664806_1000x669.jpg

Lors du concours dont le jury était composé de musiciens éminents, l’étudiant de l’École normale de musique de Paris-Alfred-Cortot, Agharahim Gouliyev a gagné la Clé d’Or (flûte). Il a joué «İl pastore svizzero» du compositeur italien Pietro Morlacchi.

AZERTAC

L’Azerbaïdjan aux « Rencontres Universitaires de la Francophonie »

fot1.jpg

En partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), l’agence Campus France a organisé à Paris les « Rencontres Universitaires de la Francophonie » les 19, 20 et 21 novembre 2018. Cet événement a permis de regrouper pendant plusieurs jours les acteurs des coopérations linguistique, universitaire et scientifique menées par la France à l’étranger : universités françaises et étrangères, ambassades de France, opérateurs dont TV5Monde, l’AUF etc.

Durant ces trois journées, le « stand Azerbaïdjan » animé par l’Ambassade de France en Azerbaïdjan et l’Université Franco-azerbaïdjanaise (UFAZ) a attiré un nombre importants (plus d’une trentaine) de représentants d’établissements français d’enseignement supérieur, afin d’évaluer le potentiel de coopération avec les établissements azerbaïdjanais.

fot2.jpg

 

Le guitariste français « Filigan » enchante le public bakinois

filigan_3.jpg

Le célèbre guitariste français « Filigan », organisateur du festival « la nuit de la guitare » à La Tranche sur Mer, a enchanté le public bakinois mercredi 28 novembre 2018 au « Rotonda Jazz Club » de l’hôtel Landmark, en partenariat avec l’Institut Français, l’Ambassade de France en Azerbaïdjan et l’Université Franco-Azerbaïdjanaise.

Les compositions interprétées lors du concert ont séduit un public nombreux grâce aux improvisations musicales du guitariste français accompagné par de talentueux joueurs de tar, dont le célèbre Ismayil Zulfuqarov.

filigan_2.jpg

La présentation d’un livre consacré aux activités des diplomates azerbaïdjanais à la Conférence de la paix de Paris a eu lieu à l’Université ADA

154393691427940919_1000x669.jpg

La cérémonie de présentation d’un livre intitulé « A.M.Toptchibachy. Les archives de Paris. 1919-1940 » (A.M.Топчибаши. Парижский архив. 1919–1940), en 4 tomes, écrit par George Mamoulia et Ramiz Aboutalybov, s’est tenue à l’Université ADA ce mardi.

Le vice-recteur de l'Université ADA, Farid Ismayilzadé, a déclaré que l'Université ADA avait déjà organisé des événements conformément à un décret signé par le président azerbaïdjanais en 2015 concernant le 100e anniversaire d’Alimardan bey Toptchoubachov. Les mêmes événements se sont penchés sur les activités politiques de Toptchoubachov. Le livre que nous présentons actuellement parle de l'histoire diplomatique de l'Azerbaïdjan.

Le coauteur du livre George Mamoulia a dit qu’à la Conférence de la paix de Paris, les diplomates azerbaïdjanais se sont battus pour l’indépendance et l’unité politico-morale non seulement de leur pays, mais aussi de l’ensemble du Caucase. La publication reflète les processus politiques et sociaux globaux de la même période.

L’autre coauteur Ramiz Aboutalybov a exprimé sa gratitude à la Fondation Heydar Aliyev pour le soutien qu’elle avait apportée à la publication du livre. C’est grâce à ce soutien qu’il a été possible d’effectuer aux archives françaises une recherche sur les faits historiques. Il a également noté que les archives françaises disposent d’importantes informations sur Djeyhoun Hadjibeyli et d'autres personnalités historiques azerbaïdjanaises. L'ancien ambassadeur a ajouté que le livre avait été rédigé sur la base de documents et de matériaux historiques, marquant que cette publication décrit les activités des diplomates azerbaïdjanais de 1918 à la Conférence de la paix de Paris.

15439369141402110846_1000x669.jpg

15439369143686152270_1000x669.jpg

Sevindj Aliyeva, Chef de département de l'Institut d'histoire de l'Académie Nationale des Sciences d’Azerbaïdjan, Aïdyn Baliyev, historien azerbaïdjanais, Moussa Gassymly, député du Milli Medjlis, Solmaz Tahidi, scientifique et historienne, Hafiz Pachayev, recteur de l’Université ADA, ont pris la parole lors de la cérémonie.

Le recteur de l’Université ADA a exprimé sa reconnaissance à George Mamoulia et Ramz Aboutalybov d’avoir écrit un livre si précieux.

Puis, les auteurs ont offert des exemplaires de leur livre aux participants de la cérémonie.

AZERTAC

L’Azerbaïdjan ouvre sa Maison de commerce en Pologne

15441641594963315006_1000x669.jpg

La Maison de commerce d’Azerbaïdjan à Varsovie, en Pologne, a ouvert ses portes ce jeudi.

La Maison de commerce d’Azerbaïdjan, créée par le Ministère azerbaïdjanais de l’Economie, contribuerait à la promotion de la marque « Made in Azerbaijan » sur les marchés polonais et de l’exportation des produits azerbaïdjanais.

Une délégation conduite par Chahin Moustafayev, ministre azerbaïdjanais de l’Economie, des hauts fonctionnaires et des entrepreneurs polonais ont participé à la cérémonie d’ouverture.

Ayant pris la parole lors de la cérémonie, Chahin Moustafayev a indiqué que l’ouverture de cette maison de commerce contribuerait au développement de la coopération économique entre les deux pays et à l’élargissement des liens entre les milieux d’affaires

Abordant les perspectives de développement de la coopération, le ministre azerbaïdjanais a marqué qu’il existait un grand potentiel entre son pays et la Pologne dans les domaines de l’industrie, de l’énergie, de l’agriculture, du transport, de l’éducation, du tourisme et d’autres.

15441641592430951167_1000x669.jpg

Mme Jadwiga Emilewicz, ministre polonaise de l’Entrepreneuriat et des Technologies, et Maciej Lang, vice-ministre polonais des Affaires étrangères, ont souligné que l’ouverture de la Maison de commerce d’Azerbaïdjan à Varsovie était une démarche importante dans le développement des relations économiques bilatérales, mettant en valeur l’importance de cet événement dans l’évolution de la coopération économique et des liens d’affaires. Ils ont partagé leurs opinions sur l’élargissement des relations économiques mutuelles.

Hassan Hassanov, ambassadeur d’Azerbaïdjan en Pologne, a souligné l’importance de la Maison de commerce d’Azerbaïdjan à Varsovie dans l’élargissement des liens économiques.

En marge de sa visite en Pologne, Chahin Moustafayev a rencontré Mme Jadwiga Emilewicz. Lors de la rencontre, le ministre azerbaïdjanais a donné des informations sur les réformes menées en matière de développement du secteur hors hydrocarbures, ainsi que le climat d’affaires et d’investissement en Azerbaïdjan.

A son tour, Jadwiga Emilewicz a souligné que son pays était intéressé par le développement des liens avec l’Azerbaïdjan, partageant ses opinions sur les perspectives de coopération.

AZERTAC

Jusqu’à présent, 373,8 millions de tonnes de pétrole ont été acheminées par l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan

15439098772407332063_1000x669.jpg

Jusqu’à présent, 373,8 millions de tonnes de pétrole ont été acheminés par l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, rapporte dans un communiqué la SOCAR.

Il est noté qu’en novembre dernier, 2,2 millions de tonnes de pétrole azerbaïdjanais ont été transportées par cet oléoduc.

Au total, 373,8 millions de tonnes de pétrole ont été acheminés par le BTC depuis sa mise en service jusqu’au 1er décembre dernier.

En janvier-novembre de l’année courante, environ 30,4 millions de tonnes de pétrole ont été acheminées par l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC).

Le BTC, long de 1768 km, est en exploitation depuis juin 2006.

Actuellement, l’oléoduc BTC transporte le pétrole du champ Azeri-Tchirag-Gunechli et le condensat du gisement Chahdeniz. En plus, les pétroles turkmène, russe et kazakh sont également acheminés par cet oléoduc.

A noter que les actionnaires du BTC Ko. sont : BP (30,10%), AzBTC (25%), Chevron (8,90%), Equinor (8,71%), TPAO (6,53%), ENI (5%), Total (5%), ITOCHU (3,40%), INPEX (2,50%), ExxonMobil (2,50%) et ONGC limited (2,36%).

AZERTAC

L’Azerbaïdjan participe à la troisième Conférence mondiale sur le tourisme et la culture

world-1543861936.jpg

L’Azerbaïdjan est représenté à la troisième Conférence mondiale de l’OMT et de l’UNESCO sur le tourisme et la culture, a fait savoir l’Azertac.

La Conférence vise à nouer, entre les parties prenantes du tourisme et de la culture, des partenariats plus inclusifs contribuant à la réalisation des objectifs de développement durable et à promouvoir un développement du tourisme favorisant les échanges culturels et assurant des retombées positives pour toutes les populations concernées.

Clôture du projet d’assistance de SUEZ à Azersu

2d23a2808ff70a30-2b41b.jpg

Le 13 novembre, l’ambassadrice de France en Azerbaïdjan, Aurélia Bouchez, s’est rendue au siège de la compagnie nationale des eaux d’Azerbaïdjan, AZERSU, à l’occasion de la réunion de clôture du projet d’assistance technique conduite par l’entreprise française SUEZ auprès d’Azersu.

Bénéficiant d’un financement FASEP de 700 000 EUR, ce projet piloté par le groupe français SUEZ, l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la gestion de l’eau et des déchets, portait sur deux volets.

Le premier visait à réduire les fuites d’eau du réseau de distribution d’AZERSU. Les interventions de SUEZ dans une zone pilote en périphérie de Bakou ont sur ce point permis d’obtenir des résultats très encourageants, avec à la clé, des économies substantielles et un important transfert de savoir-faire.

Le second aspect du projet visait à proposer des pistes pour le recyclage et la valorisation des déchets de la station de traitement de l’eau d’Hovsan, en banlieue de Bakou.

L’étude de SUEZ a permis d’identifier plusieurs solutions, dont la plus prometteuse est l’utilisation des boues de la station pour produire du compost. Ce choix permettrait également de recycler les déchets de bois générés par l’entretien des nombreux espaces verts de la municipalité de Bakou pour la production de ce compost. Avantageuse économiquement, cette solution constituerait également un premier pas vers la mise en place d’une économie circulaire dans la région de Bakou.

Page 1 sur 169