Le 110e anniversaire de l’opéra azerbaïdjanais solennellement célébré à Paris

15452366685425160183_1000x669.jpg

L’Association des Amis de l’Azerbaïdjan en France a organisé un concert consacré au 110e anniversaire de la naissance de l’opéra azerbaïdjanais dans l’Église Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris.

Lors de la cérémonie, l’ambassadeur d’Azerbaïdjan en France Rahman Moustafayev a parlé de l’histoire de la naissance de l’opéra azerbaïdjanais, premier opéra dans l’Orient musulman. Le diplomate a donné des informations sur l’activité de la République démocratique d’Azerbaïdjan, première république parlementaire dans l’Orient musulman, notamment de l’octroi du droit de vote aux femmes. L’ambassadeur a salué la célébration de cette date remarquable par l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan.

15452366681700024044_1000x669.jpgLe président de l’Association des Amis de l’Azerbaïdjan en France, Jean-François Mancel, a abordé les projets mis en œuvre par l’association et a parlé de la promotion de la culture azerbaïdjanaise en France à travers ces projets. İl a fait savoir que l’opéra azerbaïdjanais se distinguait par sa richesse et son originalité. Jean-François Mancel a souligné que l’Azerbaïdjan, berceau du premier opéra dans l’Orient musulman, était en cours de développement.

La cérémonie a été suivie d’un concert lors duquel les musiques d’opéra azerbaïdjanais ont été présentées à l’interprétation de Saïda Zulfugarova (piano), Timour Abdikiev (basse) et Irina Kopilova (soprano). L’aria de Gultchohra (du film Archin mal alan («Colporteur de tissus») d’Uzéyir Hadjibeyli), la mélodie «Arzou» (Niyazi), l’aria de Sévil (opéra «Sévil» de Fikrat Amirov) ont aussi été interprétées lors du concert.

AZERTAC