La lutte contre l'assistanat, une priorité pour 71% des Français

D-15-03-07-67.jpg

PRESIDENTIELLE les Français ne font pas confiance aux cinq principaux candidats en matière de protection sociale…
A gauche comme à droite, la question de la protection sociale et de l’assistanat est centrale. Selon une enquête Ipsos Sopra-Steria réalisée ce mercredi pour France Télévisions et Radio France, la lutte contre l’assistanat est une priorité pour 71 % des personnes interrogées. Si 29 % des sondés demandent d’aller vers plus de solidarité, 93 % des Français qui voteraient pour François Fillon et 88 % de ceux qui soutiennent la candidate du Front national Marine Le Pen s’érigent contre l’assistanat.
Le remboursement de la santé trop faible
A gauche aussi, ce combat semble important. Environ 32 % des électeurs de Benoît Hamon et 41 % de ceux de Jean-Luc Mélenchon veulent lutter contre l’assistanat. Ce score grimpe à 70 % chez les électeurs d’Emmanuel Macron.
Cependant, 62 % des Français considèrent que le remboursement des dépenses de santé est trop faible et 80 % ont l’impression de ne pas en bénéficier autant qu’ils n’y contribuent.
Les Français n’ont pas confiance
Si deux tiers des Français estiment que le système de protection sociale décourage les Français de faire des efforts, la même proportion des sondés le défendent. Seule une toute petite part des interrogés aimeraient une réforme en profondeur (26 %).
Conclusion : les Français ne font pas confiance aux cinq principaux candidats en matière de protection sociale. Le candidat d’En marche ! ne s’en sort pas si mal. Près de 44 % des sondés lui accordent leur confiance. François Fillon atteint à peine 26 % de confiance, Mélenchon 40 %, Hamon 39 % et Le Pen 38 %. Peut mieux faire.

Source: 20 minutes